top of page
  • Clotaire Mandel

Mise à jour matos

Petite mise à jour du matériel avant de reprendre la route vers l'Asie et finalement les Amériques. Entre les grands espaces du nord et les hauts plateaux d'Amérique du sud, il va falloir porter assez de nourriture et d'eau pour des périodes plus ou moins grandes. Le tout en étant polyvalent, efficace et léger. De plus, j'en ai profité d'être sur Melbourne pour avoir accès à tout ce qu'il est possible de trouver.

 

Sandales Bedrock Je ne jurais que pour les keen pendant un long moment, puis ensuite tout ce qui me passait sous la main pourvu que ça ne coute pas un bras. Ceux là ne sont pas peu cher, mais bien content de mon achat. La semelle est vraiment solide, et le grip est absolument parfait avec les pédales comme à la marche. Le système de fixation est vraiment efficace. Et si j'avais un peu peur des frottements et irritation au niveau de la corde entre les orteils, j'ai suffisamment marché avec pour valider le système.

La seule différence avec les Keen sont surement la protection à l'avant, bien utile à vélo surtout, pour éviter de raccrocher les orteils. Ca arrive et ça fait mal. Donc il faut être un peu plus prudent.

Moins de matière aussi, pour ainsi dire quasi rien, donc très rapide à sécher. Ce qui les rend vraiment compact et prêt à être attaché partout à coup de strap. Et l'avantage comparé à beaucoup de sandales du marché est le fait qu'elles soient plutôt discrètes et permettent d'être porté en ville comme dans la pampa.

Pompe Lezyne micro floor On me l'avais conseillé, et j'avais acheté un modèle chez topeak un poil moins cher pour économiser quelques euros. Mais finalement j'y reviens, l'autre étant devenu parfaitement inutile et dans une poubelle d'Hanoi. Un des outils/accessoires pour lequel le prix signifie souvent quelque chose. Une pompe de qualité, ça permet de gonfler vite et bien. Ca permet de jouer sur le gonflage lorsque la surface change régulièrement sans que ça soit une corvée. Sans parler des crevaisons.

Concernant le claquage de pneus tubeless, c'est probablement ce qui se rapproche le plus d'une pompe haute pression. On peut en fait enlever l'embout avec les adaptateurs pour le relier directement à la valve tubeless. Le débit est plus élevé puisque la sortie est beaucoup plus large.

C'est probablement ce qui se fait de mieux en pompe de voyage. C'est plus cher, plus lourd, plus encombrant, mais ça vaut le coup, sans aucun doute. Il suffit de l'avoir en main comparativement aux autres modèles pour se rendre compte de la différence, les autres pompes paraissant des jouets à côté. 1.9L klean kanteen Je voulais maximiser ma capacité de transport d'eau sans avoir à tout chambouler. Il y a peu de solution entre 1,5 et 2L en terme de gourde/bouteilles. J'avais jeté un oeil sur la 1.9 de Klean Kanteen mais j'avais peur de plusieurs choses : du prix, du poids et du fait qu'elle ne passerait jamais là où je veux la caler.

Dans les faits, elle passe pile poil. Un peu trop d'ailleurs, et la chaine touchait un peu. Avec un peu de réflexion, la solution c'était de la déporter vers l'avant pour ne plus que la chaine frotte. Avec un morceau de carton, le tapis de sol de la tente ou je ne sais quoi. Et finalement, j'ai simplement changé de côté la petite pelle pour avancer la bouteille, et magie, ca passe.

Le prix, tout est discutable, mais je l'ai eu en promo, donc ce n'est pas catastrophique. Et c'est aussi le prix à payer pour une bouteille en métal, sans plastique. Sans plastique puisque les bouteilles passent l'année dehors, au soleil, et j'imagine que ce n'est pas fantastique de boire de l'eau enfermé dans du plastique sous un soleil de plomb, même si sans BPA. Ca permet une régulation thermique plus efficace aussi, en évitant tout gout ou odeur, encore que les Nalgene sont plutôt impressionnantes. Et le poids, force est de constater qu'elle pèse moins lourd qu'elle en a l'air. Comparativement à une Nalgene, en considérant le fait que c'est du métal et non du plastique, c'est plutôt impressionnant. Ca ne me dérange de porter quelques dizaines de grammes en plus pour prendre un peu plus soin de moi et de prévenir des problèmes futurs lorsqu'ils auront trouvé que le substitut du BPA est tout aussi cancérigène...

Un point important aussi, vous pouvez l'utiliser comme une sorte de popote en faisant chauffer de l'eau sur un réchaud, poêle à bois ou feu de camp. En cas de secours. C'est toujours ça de plus qui n'est pas faisable avec une bouteille en plastique.


Et puis n'ayons pas peur de le dire, elle est plutôt sexy. Katadyn befree C'est ce que j'ai uniquement utilisé durant ma traversée du continent Africain. Puis en fin de vie, je l'ai remplacé par un steripen, avec un saywer mini en back up. Je trouve le sawyer parfaitement inutile. Sauf si ça ne vous dérange pas de le nettoyer tous les jours et d'attendre 30 minutes pour filtrer un litre. Je ne ferais même pas de commentaires sur la poche à eau qui vient avec. Bref, j'ai trainé ce filtre pendant des années sans jamais m'en servir. Je l'ai dégagé sans aucun regret et je vais utilisé de nouveau le befree en backup. D'autant que si j'adore le steripen, ce n'est pas un filtre mais un purificateur. Donc je trouve que les deux vont parfaitement ensemble, et permettent de faire face à beaucoup de situations possibles. Simple à utiliser et à nettoyer, efficace et pas trop onéreux, il est presque parfait. La durée de vie est un peu courte mais si même en l'utilisant chaque jour longtemps, suffisamment pour justifier le prix. La durée de vie dépend de la qualité de l'eau que vous filtrez. Si l'eau est relativement "propre", il durera bien plus longtemps que si vous filtrez de l'eau terreuse. Petit conseil, n'achetez pas le modèle 0,6L, la forme et les soudures de la poche font que ça ne va pas durer bien longtemps, contrairement à la 1L qui n'a ni coin ni "couture". A savoir que l'embout, qui est le filtre à proprement parler, se vise aussi sur les poches hydrapak. En ayant une de ces dernières de 3L comme poche à eau, vous augmentez votre capacité de filtration en plus de la capacité de stockage. Kit video J'ai dans l'idée de filmer ma route à travers les Amériques, et donc potentiellement mon retour vers la France après ça. La vidéo devenant presque nécessaire maintenant pour présenter un projet au retour. Et puis c'est fun aussi, quand bien même ça prend du temps. J'ai eu la chance de me voir offrir un Iphone 11 plus un peu cassé visuellement, mais fonctionnant parfaitement. Avec un trépied et un micro, on va voir ce que l'on peut réaliser ! Tie bow anchor Un peu en rupture de stock partout, je les ai finalement trouvé à Bali, et voila qu'ils trônent sur le bas de la fourche.

Il y avait cette vis qui ne servait à rien et que je sentais pouvoir devenir utile. Alors, ça fonctionne comme ça sur mon vélo mais ça dépend du placement des pas de vis du votre.

Simple, léger et efficace, on peut les coupler pour attacher un dry bag, ou les séparer comme moi et attacher un pot de beurre de cacahuètes ou du tubeless sealant. Ou ce que vous voulez en fait. Extra down under bag (Désolé je ne vois pas comment le dire en Français.) Quelques marques proposent ce genre de modèle de nos jours, mais les prix sont effarants comparativement à ce que c'est. N'empêche, je voulais utiliser cet espace avec un système similaire. Celui ci est tout simplement un système attache pompe de chez d4 couplé avec un dry bag. Et ça fonctionne très bien ! Ca ne bouge pas, ça coute moins cher et c'est plus polyvalent. Car oui, les deux étant indépendants l'un de l'autre, si vous avez un problème avec votre sac étanche, vous pouvez le changer, et ça ne coute pas 70 euros.

Soumis aux éléments, j'ai voulu y mettre du matériel n'ayant pas peur de l'eau. Mais qu'est ce qu'il y a dedans ? Dedans, le nouveau kit hydratation On trouve, un mug en titane de 600ml + poche hydrapak 3L + poche platypus 2L + filtre katadyn befree. Ca me permet d'avoir un accès facile à mes poche à eau et au filtre. Le choix d'une tasse en titane en plus peut poser question, mais voilà ma réflexion :

- Sa forme et sa rigidité fait un cadre parfait pour attacher où on veut - Ca pèse à peine plus lourd qu'un verre en plastique pliable, et si vous achetez malin, ça ne coute pas beaucoup plus cher - Contrairement à la tasse en plastique, celle ci peut aller sur le feu aussi en cas de besoin pour cuisiner ou faire chauffer de l'eau - Concernant les poches à eau, la hydrapak est compatible avec le filtre befree, et plusieurs poches à eau permet de ne pas être coincé si votre unique poche à eau est percée.

Donc, rapide, efficace et polyvalent. Le tout à portée de main, arrimé solidement au cadre. Offlap stuffs J'aime bien les petites marques gérés par des passionnés. C'est le cas d'Offlap qui se creuse la tête pour trouver des solutions ingénieuses et ésthétique pour cyclistes. J'ai adopté plusieurs petites choses. Les petites pochettes pour y mettre la pharmacie, les carnets ou encore les souvenirs glanées sur la route. La petite trousse à outil qui vient s'attacher sur le cadre, et les petits en dyneema pour ranger tout et rien.

Designé pour les bike commuters, j'ai aussi le sac à dos étanche, qui m'accompagne surtout en ville, ici à Melbourne comme plus tard au Canada. En revanche, il est juste un peu trop petit pour faire le compagnon parfait sur les routes comme sac de randonnée d'appoint. Mais d'autres modèles sont à l'études, affaire à suivre ! Designé à tokyo, et trouvable ici. Lampe frontale led sensor NEO1R Ma chère lampe frontale Petzl ayant quelque peu rendu l'âme, j'ai du en trouver une autre. Et après avoir comparé, j'ai trouvé celle ci, ayant un parfait rapport poids/puissance. Les deux points qui étaient nécessaires pour moi étaient la lumière rouge et la batterie rechargeable par USB.

Le seul petit point que je ne comprends pas est le câble de chargement qui sort en USB C, pas très pratique. Un énième cable de plus à emporter.

Schwalbe G-one Sur Bali je n'avais trouvé que des pneus de tracteur, mais vraisemblablement, ça ne sera pas utile avec l'Amérique du sud. Donc pour être plus efficace sur l'asphalte et le gravel roulant, j'ai adopté les G-one, trouvés à moitié prix.

Affaire à suivre ! Poêle en titane Petite poêle pour faire sauter quelques légumes, faire une omelette ou des pancakes. C'est un petit ajout de pas grand chose, mais qui change la vie si l'on veut manger varié et surtout le plaisir de faire sauter des légumes et du soja avec un peu de sauce soja. J'en avais une il y a longtemps, qui a disparu en cours de route. Mais l'envie de cuisiner un peu plus et mieux se fait sentir, alors retour à la poêle ! Bowl pliant sea to summit Dans la série cuisine, retour à l'assiette aussi. La précédente ayant été perdue aussi, j'ai décidé d'en prendre une autre pour pouvoir cuisiner plus facilement. N'avoir qu'un contenant qui fait popote et assiette n'est pas très pratique. Et à l'envers, ça fait une bonne planche à découper.

 

Voila pour les petits changements de matériel avec lesquels je pars pour l'Asie et les Amériques. L'idée étant d'être toujours plus efficace et polyvalent. Si vous avez des questions, n'hésitez pas ! D'ici quelques semaines j'essaierais de publier quelques petits trucs et astuces du quotidien sur un vélo.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page