• Clotaire Mandel

Trucs et astuces : Laos

Et alors on continue selon la route que j'ai emprunté ! Encore une fois, rien de bien merveilleux mais mes coups de cœur pendant ce temps passé là bas. C'est principalement à propos de ce qu'il y a de plus important : café, bouffe et vélo. Et spot de camping aussi bien sur.

Visa : Il est possible d'avoir le visa en amont à l'ambassade, mais aucun intérêt, il est plus cher, prend plus de temps à émettre. Pareil pour le Evisa. Et tous ont la même durée. Mais que ce soit à l'aéroport ou au frontière terrestre, il est est très facile de l'avoir. Disons que ça dépend surtout de la file d'attente devant vous puisqu'il est effectué et délivré en quelques minutes en échange de 30USD. CEPENDANT : c'est parfois un peu la bataille à la frontière ici comme au Cambodge. Pour les frontières les plus paumés vous pouvez voir ce prix miraculeusement augmenté pour une seule et bonne raison malgré ce qu'ils pourront vous débiter : la corruption qui gangrène le pays. Alors si vous êtes patient et courtois où que vous ne tenez pas spécialement à garder vos quelques dollars restants dans le fond des poches, ça se règle vite fait. Si vous êtes comme moi un peu teigneux ça fait un peu plus de vague. J'ai passé la frontière Laotienne 3 ou 4 fois, et c'était chaque fois différent, un peut comme un kinder surprise. Sauf que là c'est le douanier surprise. Il est possible de faire une extension de visa à Vientiane et Luang Prabang. Il me semble aussi que c'était possible à Savannakhet lorsque j'y suis passé. Cependant, calculez bien, car au vu du prix de l'extension, selon le nombre de jours il coute moins cher de sortir et de rentrer de nouveau dans le pays.

La frontière : Avec la Thaïlande, le pays est souvent relié par les "ponts de l'amitié". Et ces ponts ne sont pas traversables à vélo. Il faut les mettre dans un bus, qui passe le Mékong et vous drop de l'autre côté. Je ne me souviens plus du prix, mais c'était assez excessif ! ` Monnaie : Kips Zone horaire : GMT+07h

Passage de frontière : Laos - Thaïlande : - Chong Mek / Vang Tao - Mukdahan / Savannakhet - Nakhon Phanom / Tha Khaek - Bueng Kan / Paksan - Nong Khai / Vientiane - Ban Mo / Vientiane - Tha Li / Nam Hueng - Chiang Khong / Huay Xai Il y en a deux autres, mais ils ne délivrent pas de visa à l'arrivée. - Phoudou checkpoint in Xayabouly - Pakxan checkpoint in Bolikhamxay Laos - Cambodge : - Stung Treng border Laos - Vietnam : - Sop Hun – Tay Trang (N'accepte apparemment pas les Evisa Vietnamien)

- Bo Y – Ngoc Hi

- Cha Lo – Napao - Nam Phao – Cau Treo

- Dansavanh – Lao Bao

- Nam Khan – Nam Can Laos - China : - Boten / Mengla

Laos - Myanmar : Plus de frontière terrestre traversable par les touristes indépendants aux dernières nouvelles. Où dormir : - Mini S hotel, Vientiane. Chouette hôtel un peu en dehors du centre. Mais parfait si on est à vélo. La chambre sont vraiment cosy, propre et vraiment pas cher. C'est évidemment plus cher que les dortoirs du centre, mais on est dans un autre monde. Vientiane n'est pas bien équipé en terme de backpacker hostel. Disons même que les dortoirs sont souvent minables. Alors un peu plus cher, mais déjà que la ville est pas très excitante, alors les dortoirs en plus de ça.. - Kulap Kao bungalows, Don Det. Rien de bien magnifique, mais un petit bungalow à prix mini géré par une adorable mamy, et juste au pied du Mékong. Les repas sont loin d'être exceptionnel mais la bière est fraiche et pas chère au bord de l'eau. En dehors de ce petit hostel, il est vraiment facile de camper dans le secteur des 4000 iles, hormis sur l'ile de Don det là où se concentre le gros des infrastructures touristiques. Cependant aux alentours, en fouillant un peu, vous pouvez vous trouver un petit coin de paradis au bord du Mékong, et le soir venu, admirer la technique des pécheurs locaux.

- Mama Pap, Tad Lo. Amateur de confort passez votre chemin. Pour les autres, c'est l’endroit où il faut être dans le village. Bonne bouffe copieuse et pas cher, bière fraiches et surtout un dortoir au prix imbattable - Plantation de café, Paksong loop. Pas de lieu en particulier, simplement il est possible de dormir dans pas mal de plantation de café, que ce soit en home stay ou avec la tente.On peut donc jeter un œil aux plantations, gouter le café de la famille. Ayant attaqué le col tardivement j'ai décidé de dormir avant Paksong, et c’était un belle surprise ! Les proprios étaient adorables et je suis reparti avec du café offert.

- Kasi HP resort, Nam Ken.

Sur la route entre Vang Vieng et Luang Prabang, une petite halte bienvenue. HP ne veut pas dire hôpital psychiatrique mais hot springs (source chaude) ! Possible de louer un bungalow ou simplement de poser la tente, je ne me souviens plus du prix mais c'était raisonnable. Nous étions les seuls le soir venu, donc un immense bain chaud pour nous. Petit shop/restaurant de l'autre côté de la route pour diner et/ou petit déjeuner. Simple et efficace. D'autant plus qu'il n'y a pas trop de coins pour planter la tente dans ces montagnes... - Centre/réserve d'éléphants, Pak Ou. a une trentaine de kilomètres au nord de Luang Prabang, un petit village au bord du Mékong auquel on accède par une route bien sympa. Assez touristique dans la journée rapport aux grottes qui se situent dans le coin, le village se vide le soir. Possible de camper au bord du Mékong, et en plus de ça, en fouillant un peu, on a trouvé un spot de rêve dans un centre pour éléphants. Ave la surprise au petit matin ! Magique. Note : Apparemment les éléphants ne sont pas super bien traités là bas. Je ne le savais pas avant, et en plus de ça je n'ai fait qu'y dormir.

- Temples bouddhiste, partout ! Une possibilité comme une autre, et même plus que ça, presque une incontournable en Asie du sud est. J'avoue ne pas bien comprendre comment ça fonctionne, et pourquoi parfois ça marche et d'autre pas. Le fait d'être une fille doit jouer parfois, la tenue aussi. Puis le bon vouloir de chacun aussi. J'y ai finalement peu dormi au Laos. Il faut dire que la première fois j'ai fini embarqué par la police pour je ne sais trop quelle raison, c'était vraiment étrange. Toujours est il qu'il y en a partout et qu'on vous refuse rarement l'entrée, et parfois même vous avez le droit au repas.

Donc de manière plus générale, disons que ce n'était pas si facile que ça d'écrire sur ce sujet au Laos puisque finalement je ne suis tombé sur rien d’exceptionnel dans la capitale ou même Luang Prabang. Le joli côté des nuits au Laos vient de la nature, et même là, c'est pas si évident que ça. Relativement densément peuplé, c'est difficile parfois d'y trouver un coin pénard. D'autant plus qu'on se confronte vite à la barrière de la langue e tau delà de ça, la barrière de la compréhension. Pour beaucoup, le fait que nous souhaitons dormir dehors parait encensé, donc c'est parfois des situations sons issues, patience et fatigue aidant aussi à vite abandonner. Les temples sont toujours une bonne roue de secours, cependant c'est souvent couteux en énergie aussi. Rien ne vaut un bon spot à l'abri du monde extérieur. Pour ça, le Mékong offre de belles opportunités. Et à prendre en compte les travaux que les Chinois ont entrepris. Ce qui veut dire des perspectives dégagés, bruyantes et poussiéreuses. Peu envie de s'y attarder. Mais ça signifie aussi qu'il y a beaucoup d'hostels fréquentés par les ouvriers Chinois. Coffee shop : Bon là aussi c'est une autre paire de manches. Le Laos est producteur de café, que vous pouvez voir de prés si vous suivez la boucle de Paksong. Cependant c'est majoritairement de l'arabica et c'est pas fou. De plus, peu d'endroits où j'ai trouvé de bons grains mais aussi bu un bon café... - Impossible de retrouver le nom, Paksong. Mieux que ce que vous trouverez sur la route qui monte sur Paksong, au sommet de la côte, à Paksong même, vous trouverez du bon café. Il y a quelques enseignes qui sont réputé que je n'ai pas testé, et impossible de retrouver l'endroit où je suis allé. Mais je crois me souvenir y a voir trouvé une variété de grains de café assez exceptionnel pour le pays. Et même je crois plus large que dans la capitale.. - Le trio coffee, Vientiane. Probablement le meilleur torréfacteur de la ville. Le choix dans quelques cafés différents et une terrasse avec vue sur l'animation de la rue où l'on peut déguster café, croissant et bouffe Libanaise. Parfait pour le petit déj en ville. - Minna no cafe Samsenthai x Oasis hostel, Vientiane. Mon coffee shop préféré dans la capitale, notamment pour l'ambiance. Un cadre un peu plus calme et intime qui permet de se poser et de méditer sur le sens de la vie devant sa tasse de café et son croissant. Et le personnel est cool. Vraiment un chouette petit endroit.


- Saffron Coffee's Espresso, Brew Bar, & Roastery, Luang Prabang. Le meilleur café de la ville. Et un super endroit pour manger aussi. Différents cafés avec lesquels vous pouvez repartir, de qualité différente mais tous Laotiens. Bon, c'est pas exceptionnel mais la meilleur option dans le coin. - Cafe Eh eh, Vang Vieng. Pas grand chose à Vang Vieng pour trouver du café. Ce petit café est plutôt cool et là aussi en plus de déjeuner et boire un café en terrasse vous pourrez acheter du thé et du café. Je n'ai rien acheté ici donc difficile à juger, mais aucune chance de trouver un café d'exception dans les environs.

Bike Shops :

Bon, autant le dire tout de suite, mieux vaut pas avoir de trop gros soucis ou de vouloir changer quelque chose de spécifique au Laos. La capitale est la meilleur chance non pas pour les magasins que vous trouverez, mais pour la proximité avec la Thaïlande et la possibilité de commander chez les voisins. Un Français tient un shop à Vientiane, et il serait possible de faire venir du matos par son biais. En dehors de ça, c'est plutôt vide.

- Lao bike, Vientiane.

Petit bike shop au centre ville où vous trouverez du basique et où vous pourrez aussi faire bricoler votre monture. En dehors de là, pas beaucoup d'options séduisantes...

La boustifaille : Là encore, c'est plus la thailande. Facile de trouver à manger un peu partout, mais ça tourne vite en rond. Dans les endroits touristiques on trouve vraiment de tout, et en dehors ça restera au niveau de la soupe de nouilles. Qui est souvent bonne d'ailleurs, suffisamment pour ne pas s'en lasser trop vite, mais ne pas trop attendre du bord des routes. - Chicken noodle restaurant, Vientiane. Avec un nom comme ça, bon courage pour trouver l'endroit. Heureusement je vous ai mis un point sur la carte plus haut. Mon petit resto préféré à Vientiane. Les soupes sont vraiment bonnes, pas chères et la bière est fraiche. - Vientiane food market. Juste à côté de l'insipide marché de nuit, quelques stands de street food. Vraiment bon marché et surprenamment bon. Les morceaux de porc grillé avec le sticky rice, au top

- Green corner, Vientiane. Ce qui semble être le rendez vous des Français du coin. Terrasse au milieu de l'animation de la rue où on peut manger une crêpe et s'envoyer un petit jaune. - Alsace Stebel restaurant, Vientiane. Un restaurant Alsacien au Laos ! On y trouve un peu de ce qui pourrait potentiellement vous manquer, et aussi et surtout, du picon. Suffisamment rare de s’envoyer un picon dans les environs pour le préciser. - La boulange, Paksé. Impossible de passer dans le coin sans s'arrêter. Tenu par une chouette équipe de Français, vous y trouverez des baguettes et croissants à prix raisonnable mais surtout vraiment vraiment bon. Comme à la maison. Parfait pour le petite déjeuner, et même si je ne suis pas un grand amoureux de Paksé, cet endroit me ferait rester plus longtemps que prévu pour m'envoyer des duos baguettes-confiture. Et pour conclure, un peu de culture. Saviez vous que le Laos est le pays au monde le plus bombarbé de l'histoire ? Entre 1964 et 1973, durant la " guerre cachée" en Indochine menée par la CIA, ce petit pays a reçu plus de 2,5 millions de tonnes de bombes durant 580 000 missions tuant au moins 50 000 personnes. A voir : Dates à vérifier, mais vers la fin novembre se déroule le nouvel an Hmong. Et rouler dans les parages à ce moment là est assez magique. Les villages s'ébrouent en costume traditionnel et les célébrations valent le coup d'oeil. Et par ailleurs, il fait bon de jeter un oeil sur l'histoire des hmong et sur leurs traditions.


le pedalistan www.lepedalistan.com lepedalistan clotaire mandel bikepacking biketouring voyage vélo traversée afrique

A story a day :

  • Facebook Social Icône
  • Instagram