• Clotaire Mandel

Essai sur la possession. - Essay on possession.

Mis à jour : 25 févr. 2019


Ces petits objets du quotidien qui nous supportent depuis quelques années. On a tous ce petit objet auquel on tient. Il n’est même pas question de valeur, quelle qu’elle puisse être, mais c’est surtout un compagnon de route.

Ces petits objets qui on traversés la planète à quelques reprises déjà sans que personne ne leur demande rien.

J’ai les mêmes fringues depuis un bon moment. La même bouilloire, le même type de carnet, la même lampe. On condense une maison entière dans quelques sacoches. C’est notre super pouvoir.

On traine cette maison parce qu’on veut lui monter ô combien la vie est belle.

Il n’est pas question de changer sans raison valable. Ça serait abandonner une partie de soi. C’est la partie matériel nécessaire en soi qui permet à la partie spirituelle d’avancer.

Rien n’est plus ni à enlever ni à ajouter.

Nous pourrions rouler des années rien qu’avec ce que nous avons sans qu’un seul instant ne s’envole une pensée vers le manque et l’absence de quoi que ce soit.

Ce que certains appellent objets du quotidien, c’est pour nous le luxe, une cafetière à piston, des livres ou des cartes. Le luxe pour nous, c’est du poids et de la densité. Un calcul qui oppose ce poids et cette densité au plaisir induit par.

Ce sont des trésors. Nos trésors, ceux que l’on peut trouver les yeux fermés dans nos affaires tant nos possessions sont peu nombreuses. Voyager au long cours c’est retourner en enfance. Ou la faire perdurer.



This little things from our daily life who endured us since years. We all have this little object we care about. Its not even question of value here, whatever it could be, but a sort of fellow.

This little objects who already crossed the planet a few times without being asking anything at anytime on borders.

I have the same clothes since ages. Same pot, same kind of notebook, sans headlamp. We can abridge a whole house inside few bags. Thats our super power.

We carry this house to show it how beautiful life is.

Is no way to change some of this object reasonless. It would be like forsake a part of ourselves. Its the necessary material part inside us who help the spiritual part to grow.

Nothing to add, nothing to remove.

We can ride years with the simple things we have now, and without any thoughts of missing something.

This is what people usually call the every day life objects. If for us luxury. A french press, books or maps. Luxury for us means weight and density. A calculation who oppose weight/density with the pleasure it induce.

Its treasures. Our treasures, we can grab it eyes closed in our bags as our possessions are smalls. Long term travel is bringing you back in childhood. Or make it live on.

le pedalistan www.lepedalistan.com lepedalistan clotaire mandel bikepacking biketouring voyage vélo traversée afrique

A story a day :

  • Facebook Social Icône
  • Instagram