• Clotaire Mandel

Trucs et astuces : Birmanie

Escale au Myanmar, ou Birmanie. Les infos seront tirés de deux passages dans le pays, l'un en sac à dos il y a quelques années et l'un à vélo il y a quelques mois. Quelques adresses, peu nombreuses, et surtout peut être quelques impressions à froid de ce qui fût ma réalité là bas.

Visa : Tout est beaucoup plus simple désormais, mais reste assez carré. Le visa est donc disponible dans les traditionnelles ambassades contre 40 euros et un tas de papiers. Mais simple et efficace, on peut le demander en ligne. Il faut donc passer par ce site et les démarches sont vraiment faciles. 50USD, 2 ou 3 jours et c'est parti. Plus bas je mettrais les postes frontières auxquels il est valable. A noter : Les visas sont valables pour une durée de 28 jours et ne peuvent être prolongés.Visa à utiliser dans les 3 mois après l'approbation. Pas de prolongation, mais il est possible de dépasser un peu la durée d'une visa, une semaine me semble t'il, et de payer 3USD par jour. Attendez vous à payer plus cependant, et ce n'est pas un pays dans lequel je m'amuserais à dépasser trop longuement mon visa.

La frontière : Bien regarder les infos avant d'envisager de traverser la frontière. C'est un coin du monde où les choses changent vite et où les règles peuvent parfois être un peu casse tête. A surveiller donc : point de passage avec le evisa, ` Monnaie : Kyats Zone horaire : GMT+06h30

Passage de frontière : Myanmar - Thaïlande : - Mae Sot - Myawaddy : - Mae Sai - Tachileik - Ranong - Kawthaung - Phunaron - Htee Kee : Pas d'entrée possible avec un evisa ! - Three Pagodas and Singkhorn : Pas ouvert aux touristes ! Myanmar - Inde : - Moreh - Tamu - Zokhawtar - Rikhawdar Sachant que, ces deux frontières acceptent le Evisa Birman et qu'ils sont situés dans des régions qui ne nécessitent pas de permis spéciaux. Myanmar - Chine : - Ruili - Muse : La frontière est actuellement fermé aux touristes, et quand bien même, elle reste vraiment difficile à passer lorsque ouverte. Autorisation, guide... Et c'est la seule qui est potentiellement ouverte aux touristes. Myanmar - Bangladesh : Plus de frontière terrestre traversable par les touristes indépendants aux dernières nouvelles.

Myanmar - Laos : Plus de frontière terrestre traversable par les touristes indépendants aux dernières nouvelles.

Où dormir : Un rapide petit mot à propos des solutions pour dormir dans ce pays : ce n'est pas aussi facile que chez les voisins. Et même que dans beaucoup d'autres endroits sur terre en fait. Donc, pour être clair, le camping est interdit. Interdit aussi pour les locaux d'héberger des étrangers. Et pour rajouter une couche, il n'y a que les hôtels disposant d'une licence spécifique et très couteuse qui peuvent héberger des étrangers. Voila le tableau. Dans les faits : si vous restez dans les endroits touristes, aucun problème. En dehors, ça s'annonce plutôt casse tête. Peu d'hôtel, et encore moins qui acceptent des touristes. La barrière de la langue n'aidant pas, c'est parfois la galère pour trouver un lit. Donc au sud, là où j'ai roulé, c'est facile dans les villes ou coins "touristiques", en dehors c'est vraiment du hasard. On peut tenter le camping aussi. Mais les locaux prennent des risques à vous laisser dormir chez eux, ou même à ne pas vous dénoncer si ils vous voient. Toujours faisable hein. Mais voila. Pas si facile qu'on aimerait. Et la police n'est pas spécialement arrangeante. On s'est d'ailleurs fait suivre pas mal de fois et de manière tellement grossière que ça en devenait minable. Tellement minable que ça m'a gavé et que j'ai pris le chemin le plus court pour la Thaïlande. Donc ce que vous trouverez ici c'est pas forcément ce qui se fait de mieux ou de plus sympa dans le pays, mais plus un guide anti galère si vous décidez de traverser le pays par le sud. - Breeze guest house, Moulmein. Le rendez vous des voyageurs du coin. Un petit hôtel bien sympa. Prix raisonnable, que j'ai oublié, avec petit déjeuner sur la terrasse. Ne pas trop attendre des chambres, mais propre et efficace. Possible aussi d'y laisser les vélos en sécurité, et de prendre des bus pour aller visiter ce qui n'est pas sur la route du cycliste. - Family resort hotel, Thanbyuzayat. La grosse et agréable surprise. Belle galère en arrivant dans cette ville sans grand charme, tous les hôtels nous repoussant vers la sortie sans mots ni sourire. On se doute que c'est à cause de la fameuse licence, mais vraiment difficile de se sentir le bienvenu. Vraiment raisonnable et endroit agréable, des bières fraiches et des restos à proximité. Même une piscine, à l'eau plus que douteuse mais les gamins du coin semblaient s'en accommoder. Un havre de paix avoir galérer une paire d'heures à travers la ville. A noter : Il y a deux adresses pour le même hôtel sur maps.me. Celui qui est indiqué au milieu d'une forêt n'existe pas. Promis, j'y suis allé pour rien. Étrange d'ailleurs, on sentait vraiment qu'on était pas censé être là.

- May Shan 2 hostel, Ye. Tout ce qu'il y a de plus banale comme logement, un peu le classique de ce que vous pourrez trouver en dehors des zones touristiques. Bien situé et prix raisonnable. - Pin Si yeik guest house, Kaleinaung. Notre sauveuse. Sorti de nul part, et conduit ici par la police, on s'est retrouvé avec une superbe petite chambre climatisé pour pas cher et le temps de poser les vélos, les bières fraiches étaient sur la table. Un peu galère avec la police entre l’espèce d’interrogatoire, les papiers, les blablabla. Si vous êtes dans le coin et que vous cherchez à dormir, je ne peux que conseiller. Un petit havre de paix.

- Best house guest house, Moulmein. Chouette hôtel. Le staff est sympa, l'endroit est propre et l'ambiance est cool. Mais il y a pas mal d'options dans cette ville pour les touristes, disons qu'on a fini là et que nous convenait plutôt pas mal. - Temple, Myitta. Puisque finalement il est possible de dormir dans les temples, mais c'est vraiment sans règle. Ça dépend de l'endroit, du moment et du bon vouloir. Ça dépend de beaucoup de choses oui. Cependant celui là, il est tellement au milieu de nul part que s'ils voulaient garder un œil sur nous et savoir où nous dormions, il valait mieux nous laisser dormir là. Tout s'est finalement très bien passé et on a même eu le droit au petit déjeuner.


Coffee shop : A savoir : Je ne me suis rendu dans aucun de ces coffee shop, j'ai simplement cherché un peu pour éventuellement vous guider. Je n'aimais pas autant le café lorsque je suis allé dans le nord il y a quelques années, et dans le sud cette année je n'ai pas trouvé grand chose.

- Sensation coffee roaster, Yangon. Semble avoir pas mal de choix pour du café en grains, et pas que du café des environs, mais aussi Afrique et Amérique du sud. Ils ont donc, je suppose, du bon café à déguster sur place aussi ! - Easy specialty coffee, Yangon. Tout pareil qu'au dessus. Semble être un des meilleurs endroits sur Yangon pour boire et se procurer du café. - Goffee coffee, Mandalay. Un endroit qui a l'air super cosy et proposer du café de qualité. Pas si facile de trouver des endroits qui ont cet aspect un peu cosy que j'apprécie dans les coffee shops.

Bike Shops :

Un peu le même constat qu'au Laos. Aucune idée de ce que ça vaut réellement, mais dans les grandes villes et pour les besoins pas trop spécifiques, ça devrait largement le faire.

- Bo Bo bike shop, Yangon.

L'option la plus connue de Yangon il me semble. Surement là où il faut chercher pour des pièces détachées.

La boustifaille : Bon, sujet sensible : c'est pas la folie. Aucun souvenir culinaire marquant de mon passage par le nord, et encore moi par le sud. Parfois même un peu galère. Et contrairement aux voisins, même au bord de la route c'est un peu la bataille déjà pour trouver quelque chose, mais encore plus pour se faire réchauffer plus qu'un plat de nouilles. - Le bistrot, Dawei. S'il ne devait en rester qu'un ! Non seulement la bouffe et bonne et à prix raisonnable, mais en plus on rigole bien. Bien bien même. Cet endroit et le proprio/cuistot ont quand même redonné un peu de sens à mon passage dans le coin. J'ai même failli repousser le départ juste pour trainer par là. Chouette endroits avec de chouettes personnes. Romain si tu vois ça un jour... - My Mawlamyine, Moulmein. Chouette endroit sur la jetée. Les prix sont raisonnables et ils ont quelques pâtisseries sympa. Et le soir il y a bière fraiche et musique live sur la terrasse. Un endroit parmi tant d'autres dans la constellation des restaurants de la ville, mais le côté musique live ajoute un petit plus !


A prendre en considération : Je n'étais pas forcément de la meilleur humeur lors de cette période. Ce qui influe beaucoup sur la manière de percevoir les choses. Donc voila. Peu d'information pour plusieurs raisons. Cependant je vous renvoi au podcast sur radio bamako qui lui a des choses un peu plus croustillantes ! Et pour le petit point culture, et bien je ne sais pas par où commencer en fait. Pas mal de choses à dire, et ce serait une longue tâche. Regardez cependant du côté de la situation des Rohingyahs, du déplacement et création de la nouvelle capitale, ou encore l'histoire farfelue du changement de sens de circulation, ça vaut le détour.

le pedalistan www.lepedalistan.com lepedalistan clotaire mandel bikepacking biketouring voyage vélo traversée afrique

A story a day :

  • Facebook Social Icône
  • Instagram