• Clotaire Mandel

Trucs et astuces : Malaisie et Singapour

Passage en Malaisie qui s'avéra plus court que prévu à cause de la course aux frontières qui ferment, mais au moins ici quelques infos pour quand les frontières ouvriront de nouveau !

Visa : Peut difficilement faire plus simple, exemption de visa pour un séjour de moins de 3 mois avec un passeport Français, ce qui laisse le temps de voir venir. Et c'est valable pour beaucoup de nationalités. Pour rester un peu plus longtemps, le plus simple reste encore de faire un running visa avec les pays alentours. Quand à l'overstay, l'amende serait de 30 ringgits par jours, avec possibilité d'arrestation et déportation. Ce qui ne vaut pas le coup étant donner la facilité avec laquelle on peut entrer et sortir de nouveau pour se voir offrir 3 mois de plus.

La frontière : Rien de bien fantastique. Passage rapide et efficace lors de l'entrée dans le pays. Possibilité de prendre un ferry pour rejoindre l'Indonésie aussi. ` Monnaie : Ringgits Zone horaire : GMT+8

Passage de frontière : Malaisie - Thaïlande : - Wang Prachan - Wang Kelian - Padang Besar

- Sadao - Bukit Kayu Hitam

- Betong - Pengkalan Hulu

- Sungai Kolok - Rantau Panjang Malaisie - Singapour : - Tuas Checkpoint - Woodlands Checkpoint - Tanah Merah Ferry Malaisie - Bruneï : - Sungai Tujuh - Sg Tujoh - Tedungan - Pandarua - Ujung Jalan - Labu Temburong - Mengkalap Malaisie - Indonésie : - Serikin - Lintas Batas - Tebedu - Entikong - Lubok Antu - Nanga Badau - Port Klang - Dumai (ferry) - Mallaca - Dumai (ferry) - Port Dickson - Dumai (ferry) - Muar - Dumai (ferry)

Où dormir : Pas bien compliqué de trouver un endroit pour dormir dans ce pays. La notion de camping existe, et en plus de ça il semble que tout le monde, en tout cas le long de ma route, se fiche que nous plantions la tente. Les hostels sont généralement bon marché, les hôtels le deviennent en voyageant à plusieurs. Et ça permet aussi de sortir de la fournaise et de se réfugier sous la clim. Pas bon du tout pour l'environnement mais c'est parfois trop brutal.. Pas de spot de camping où il faut absolument aller, mais quelques petits hôtels sur la route qui peuvent dépanner. - Angmoh hostel, Penang. Probablement l'hostel le moins cher du coin, mais aussi le plus minable. Ça fait le boulot pour y passer une paire de nuits mais bon, rien de grandiose. Les vélos sont à l'abri cependant. Mais dans ce coin de l'ile, il y a tellement d'hostel avec bien plus de charme et de confort pour quelques euros de plus que c'est à bien considérer. - Mari hostel, Ipoh. Chouette hostel à Ipoh, probablement le meilleur rapport qualité prix. Propre et bon marché, les vélos sont en sécurité et le staff est vraiment cool. Bien situé aussi, rien à redire. Bonne solution avant ou après les Cameron highlands.

- CH Merlin Inn, Tanah Rata. Là où on a fini par atterrir le soir venu. Rien de bien grandiose, mais dans ce coin touristiques les hébergements peuvent vite être couteux et celui ci était raisonnable, avec un petit bar sympa à côté. Les vélos ont dormi dehors mais je ne suis pas spécialement inquiets dans cette région du monde. - Town Inn, Jerantut. Juste une petite adresse si l'idée vous vient de fuir les campements sous la chaleur humide pour un peu de repos bien mérité. L'option la moins cher du coin, propre et efficace. A noter que nous étions 4 et partagions la même chambre, ce qui rend le tout abordable.

- Camping sauvage, partout. Jamais eu aucun soucis pour camper, car même si c'est parfois relativement peuplé, c'est aussi facile de lâcher la tente entre deux propriété, le tout dans un échange en anglais hésitant et un grand sourire. J'ai vraiment l'impression que ça les faisait rire plus qu'autre chose. Certains curieux passent voir l’installation du campement, déposent quelques fruits et disparaissent. Bref, facile. - Tree inn lodge, Singapour. Pour sur l'endroit où dormir à Singapour. Chouette petit hôtel où les cyclistes ont 50% de réduction car le gérant est cycliste lui même. En plus d'être plein d'infos et de bon plans, c'est aussi un endroit paisible où on peut nettoyer son vélo et son matos tout en étant à deux pas des magasins. En d'autres termes, dans la panique pour embarquer pour la NZ, on a foutu un sacré bordel et avons reçu pas mal de coups de mains, solidarité entre cyclistes ! Un peu déçu d'être parti si vite et en trombe. Il faudra repasser !

Note : Par expérience, dans ces pays chauds et humides, j'ai vite compris qu'il coutait moins cher de céder à la tentation d'une nuit en hôtel que de se borner à dormir dehors et à finalement dépenser souvent plus que le prix de la chambre d’hôtel en boisson fraiche ou en bouffe dans un endroit climatisé.

Coffee shop : Avec un peu d'organisation, peu de risques de se retrouver sans bon café ; ) C'est pas la Thaïlande ou la NZ mais on est jamais trop loin d'un torréfacteur, et ça c'est cool. Je n'ai malheureusement pas eu le temps d'explorer ceux de Malacca ou KL mais ca promet de chouettes endroits considérant ceux déjà trouvés sur Pénang.

- Coffee lane, Penang. Chouette petit café où l'on peut y trouver un panel assez impressionnant de café et même du matos comme moulins, filtres, extracteurs.. - Norm, Penang. Mon petit préféré. En plus de servir des bonnes tasses de café dans un endroit super cosy, ils vendent aussi le café qu'ils torréfient, single origin ou blend. C'est pas donné mais le café est vraiment bon. En tout cas, mon endroit préféré pour une bonne tasse le matin. - Ome by coffeespace, Penang. Celui ci viendrait juste derrière. Bel endroit bien éclairé naturellement où on se sent vraiment bien. Bon café et staff vraiment cool. Super endroit pour bosser, lire ou écrire. - Coffeehead, Kuantan. Probablement la meilleur option sur la côte est pour le café en grains. Pas mal de single origin différents et un peu de matos aussi. La bouffe est bonne et le café aussi ! Un peu excentré cependant, donc si vous venez de l'ouest ça fait un beau détour dans une ville plus grosse que prévue, faut vraiment le vouloir son café.. - The coffee jar, Malacca. Je n'ai pas pu y aller mais j'en ai entendu parler. Et c'est ce qui me parait être a meilleur solution dans cette ville touristique.



Bike Shops et outdoor shop :

Large choix entre les deux capitales, donc pas grand soucis à se faire. Et quand au petites villes, on peut toujours trouver de quoi se dépanner en piéces de vélos.

- Syarikat Chin Aik, Penang.

Le seul auquel j'ai eu affaire avec en Malaisie. Relativement bon marché tant sur les pièces que la main d’œuvre, rapide et efficace. Un peu de matos de bikepacking en rayon aussi mais ne pas s'attendre à un miracle. - Camper's corner, Singapour. Super chouette magasin outdoor sur Singapour où l'on peut facilement trouver son bonheur. Je m'attendais à des prix un peu plus élevés mais je les ai trouvés vraiment vraiment compétitifs. Donc pas une sinécure si vous avez besoin de matos dans le coin, ils auront surement ce qu'il faut. D'autant plus qu'au pire, il y a pas mal de magasins de la sorte dans la ville.

La boustifaille : Bon endroit que la Malaisie et Singapour pour se régaler. Un peu l'équivalent de la Thaïlande mais en plus varié étant donné les flux migratoires qui ont fortement influencés la cuisine. Un peu partout dans le pays on trouve des communautés Chinoises ou Indiennes et on peut faire valser les saveurs sans trop de problèmes. D'autant plus que la Malaisie aussi est fan de marché de nuit, c'est vite le bonheur gustatif. - Satu Satu Tiga 113, Penang. Juste une petite adresse où j'avais l'habitude d'aller manger. Des dumplings et des nouilles à petit prix, je ne demande pas plus. Il est a deux pas du centre ville et de quelques uns des meilleurs coffee shops de la ville. - Night Market, Penang. Que ce soit celui en plein centre ville ou celui un peu plus excentré, difficile de ne pas y trouver son bonheur. - Pak putra Tandori, Malacca. Restaurant Pakistanais assez réputé dans le coin, et pour cause. La bouffe est super bonne. Ne pas louper le quadruple cheese naan... - Le fameux roti canai, partout ! En guise de petit déjeuner tradi, un peu partout on trouve le fameux roti canai, qui et une espèce de pain/crêpe plate à tremper dans un curry. Après 12h, il se trouve difficilement. Mais quelques uns de bon matin avant d'aller pédaler est toujours du meilleur effet.


A prendre en considération : Je n'ai pas pu finir le trajet prévu jusque Singapour pour cause de covid. Donc peu d'infos sur Singapour et une bonne partie de la Malaisie que je n'ai pu traverser comme prévu. L'année prochaine qui sait ! Et pour le petit point culture : La Malaisie a plus de kilomètres d'autoroute (65 877km) que la circonférence de la planète (40 075km) !

le pedalistan www.lepedalistan.com lepedalistan clotaire mandel bikepacking biketouring voyage vélo traversée afrique

A story a day :

  • Facebook Social Icône
  • Instagram